Comment définir (et tenir) sa ligne éditoriale

Accueil/Ecrire pour le web, Vie d'entrepreneur/Comment définir (et tenir) sa ligne éditoriale

Ni journal intime, ni outil promotionnel, votre blog professionnel a pour vocation d’apporter des conseils à vos clients afin de prouver votre expertise. L’exercice demande une parfaite régularité dans le temps, mais aussi dans les contenus. Votre ligne éditoriale n’est autre que le cahier des charges de votre blog: elle précise le cadre dans lequel s’inscrit chacun des articles que vous publiez.

1 – À qui adressez-vous votre blog?

C’est la première question à vous poser. Vos articles doivent intéresser vos clients. Commencez par dessiner le portrait robot de votre client type. Quel âge a-t-il? Est-ce un homme ou une femme? Est-ce un professionnel ou un particulier? Vit-il en ville? Quelles études a-t-il suivi? Quel est son niveau de vie? Quels sont ses centres d’intérêt? À quoi consacre-t-il du temps, de l’argent? Quelles sont ses problématiques? Comment communique-t-il? Un rappel de toutes ces caractéristiques va vous aider à définir quels sujets ou familles de sujets l’intéressent dans votre activité. Réfléchissez aux informations que vous pouvez, vous, lui apporter, afin de lui être utile. A-t-il besoin d’inspiration? De conseils pratiques? De témoignages? D’informations techniques? D’une veille sur l’actualité de votre secteur? Cet exercice vous permettra aussi d’envisager votre manière d’écrire: par exemple, si vous pouvez vous autoriser l’humour et le langage parlé, ou bien si c’est risqué…

2 – Écoutez vos clients

Si vous êtes à court d’informations concernant les clients que vous ciblez, prenez le temps de les écouter. Rencontrez-les lors d’événements, participez à des forums, questionnez-les directement ou au moyen de formulaires en ligne. Soyez attentif aux questions qu’ils vous posent sur vos produits, vos services. Observez leurs hésitations, identifiez leurs propres questionnements et leurs doutes. Si vous remarquez des interrogations qui reviennent souvent, des argumentations que vous devez répéter à plusieurs reprises, face à des clients indécis, vous tenez sûrement quelques idées de sujets à venir. Votre blog est là pour conseiller vos clients, répondre à leurs questions, les rassurer.

3 – Structurez votre ligne éditoriale

Une fois que vous avez mis en lumière un certain nombre de sujets qui intéressent vos clients, vous pouvez commencer à concevoir votre ligne éditoriale. Imaginez des boîtes de rangement dans lesquelles vous allez distribuer vos sujets comme des cartes. Prenons l’exemple d’un cuisiniste. Ses clients s’interrogent sur des matériaux à choisir (plan de travail, portes de placard…), sur l’aménagement qui leur convient le mieux (en fonction de la taille de leur cuisine, de leur manière de vivre…). Ils cherchent aussi des idées, des astuces. Ils veulent être rassurés sur la qualité du travail du cuisiniste. Notre bloggeur cuisiniste a tout ce qu’il faut pour structurer son blog en un certain nombre de rubriques (dites « catégories »): tour à tour, il montrera des réalisations, il écrira un article sur les plans de travail en stratifié, en bois, en pierre… Il donnera des conseils d’aménagement dans une cuisine de petite taille, il fournira des astuces pour gagner de la place. Il expliquera dans quels cas il est intéressant d’ouvrir la cuisine sur le salon, etc. Ses rubriques pourront s’intituler: Réalisations, Astuces, Matériaux… Sa ligne éditoriale est en place!

4 – Jouez la variété

L’intérêt de définir en amont votre ligne éditoriale est d’abord de vous aider à trouver des idées de sujets tout en suivant votre objectif d’informer vos clients. L’autre avantage est que vous délimitez vous-même votre espace de liberté. Le cadre de vos rubriques vous permet de varier les sujets tout en restant cohérent. Vous pouvez passer d’un type de sujet (une réalisation, un cas pratique, la solution que vous avez trouvé pour résoudre le problème d’un client) à un autre (un guide pour choisir, une information technique) sans dévier de votre cap. Plus vous jouerez la variété, plus grand apparaîtra votre champ de compétences. Et moins vos lecteurs-clients s’ennuieront!

5 – Faites évoluer votre ligne éditoriale (si nécessaire)

Votre ligne éditoriale est définie par vous, seulement par vous. Elle n’est pas la dictatrice de votre blog! Si votre offre de produits ou de services évolue, ou si ce sont vos clients qui évoluent, vous avez le droit et même le devoir de modifier votre ligne éditoriale. Avec le temps, votre blog aura sans doute besoin d’un lifting, comme votre site web. Rien de plus normal et naturel. Autorisez-vous l’ajout de nouvelles rubriques, quitte à en abandonner d’autres. Par exemple, il se peut que vos clients attendent de vous, parfois, des articles plus personnels. Cela peut se justifier, par exemple, si le succès de votre entreprise tient en bonne partie à votre personnalité, à votre contact avec vos clients. Si vous percevez qu’on attend de vous des témoignages plus personnels, des avis sur des événements qui concernent votre secteur, n’hésitez pas. À condition que ces articles contribuent, encore et toujours, au renforcement de votre crédibilité et à la reconnaissance de votre expertise.

Dans mon prochain article, je vous apprendrai comment réussir votre pitch en 1 minute, top chrono!

Lecteur du prochain article

Envoi

Photo :

2017-04-10T13:08:29+00:00 25 mars 2017|Ecrire pour le web, Vie d'entrepreneur|

Laisser un commentaire