Votre information efficace grâce aux «5 W»

Accueil/Relations médias/Votre information efficace grâce aux «5 W»

Appliquée tous les jours par les journalistes pour écrire un article, quel que soit leur média, la loi anglo-saxonne des «5 W» constitue la meilleure méthode pour rédiger une information complète, claire et précise.

Utilisez-la pour mettre en bonne et due forme l’information dans votre communiqué de presse! Elle permettra aux journalistes de vous comprendre rapidement. Elle renforcera aussi votre crédibilité, ce qui augmentera vos chances d’obtenir une parution.

Les «5 W» ne sont autres, en anglais, que les 5 questions auxquelles votre information doit répondre :

  • What ? De quoi s’agit-il ?
  • Who ? Qui est concerné ?
  • Where ? Où cela se passe-t-il ?
  • When ? Quand cela a-t-il lieu ?
  • How ? Comment cela se déroule-t-il ?

Pour être complète, votre information doit rassembler toutes les réponses à ces questions.

Les journalistes ajoutent à cette liste le W de «why» (pourquoi), quand ils font l’analyse d’un sujet. Mais, dans le cas d’un communiqué de presse, je vous conseille personnellement de ne pas inclure cette question, pour deux raisons :

  • parce que vous n’avez pas à vous justifier ;
  • parce que votre communiqué de presse n’a pas pour rôle d’expliquer le pourquoi de votre information. Attendez plutôt qu’un journaliste vous pose cette question pour y répondre en temps voulu… Et seulement s’il vous la pose!

Voici deux exemples qui vous permettront de mieux comprendre.

Exemple 1

L’information est la suivante:

«Archinnovations, l’événement innovations dédié aux architectes, se déroulera les 1er et 2 février 2017 au Bastille Design Center, à Paris 11e».

Elle rassemble quatre données:

– Quoi : l’événement Archinnovations

– Quand : les 1er et 2 février 2017

– Où : au Bastille Design Center, à Paris 11e

– Qui : les architectes

Comme vous l’avez remarqué, il manque un W… Il reste à renseigner le «comment» («how»), c’est-à-dire à donner les informations qui concernent le déroulement de l’événement. On pourrait aussi ajouter un autre «qui», en l’occurrence l’organisatrice de l’événement et dirigeante de la société. Le communiqué de presse devra développer ces éléments complémentaires. Mais la première phrase du communiqué, qui est aussi son titre, rassemble déjà à elle seule, en peu de mots, l’essentiel des informations utiles au journaliste.

Exemple 2 :

L’information est la suivante:

«À Paris, un deux-pièces de 31 m2 entièrement restructuré par l’architecte d’intérieur Flora Auvray s’organise autour d’une verrière en couleur.»

Cette information indique les éléments suivants:

– Quoi : un deux-pièces de 31 m2 entièrement restructuré autour d’une verrière en couleur

– Où : à Paris

– Qui : l’architecte d’intérieur Flora Auray

Le «comment» sera développé en informations secondaires, dans une deuxième partie. Il s’agira de fournir des détails de la réalisation et des moyens qui ont été mis en œuvre pour l’accomplir. Le «quand» est moins important, mais il pourra aussi être précisé un peu plus loin dans le communiqué.

La loi des «5 W» vous aide ainsi à vérifier que vous transmettez au journaliste toutes les informations qui lui sont utiles pour juger de l’intérêt de votre sujet, et pour le traiter. Elle vous permet aussi de hiérarchiser vos informations : lesquelles sont les plus importantes? Que mettrez-vous en avant en priorité?

En répondant à cette question, vous faites la différence entre votre information principale et vos informations secondaires, qui viendront étayer la première en fournissant, par exemple, un contexte, les détails d’un produit ou d’une réalisation…

Quelle que soit votre message, votre information principale regroupera toujours le «quoi». C’est la nature de votre information qui déterminera quels autres «W» seront les plus importants à indiquer. Vous pourrez alors mettre en ordre vos informations et démarrer votre communiqué par les plus importantes, en titre et dans le premier paragraphe. Les informations complémentaires suivront.

Par exemple, dans le cas d’un événement que vous organisez ou auquel vous participez, votre information principale regroupera au minimum le «quoi», le «où» et le «quand».

En revanche, si vous avez reçu un prix ou un label, vous indiquerez en premier lieu le «qui» et le «quoi».

Avec le temps et l’expérience, ce travail deviendra pour vous un automatisme. L’efficacité de la loi des «5 W» ne sera en tout cas plus à vous démontrer pour fournir une information, une vraie!

Dans mon prochain article, ce sera au tour de la notion de reconnaissance (dans le monde de l’entreprise) d’être passée au crible…

Lecteur du prochain article

Envoi

Photo : Fotolia

2017-01-16T15:38:23+00:00 16 janvier 2017|Relations médias|

Laisser un commentaire