Les 7 règles d’or d’un communiqué de presse réussi

Accueil/Relations médias/Les 7 règles d’or d’un communiqué de presse réussi

En relations presse, le communiqué de presse est l’outil le plus important à maîtriser. C’est par lui que vous transmettez votre information aux journalistes de manière à leur donner envie de parler de vous et de votre entreprise.
Dans plusieurs articles précédents, je vous ai donné des conseils pour trouver quelles informations envoyer à la presse locale, à la presse professionnelle, à la presse des entrepreneurs… Voici à présent mes conseils pour la mise en forme de votre message.

1. Votre communiqué de presse sera court

Votre communiqué de presse doit être court, clair et concis, lisible en trois minutes maximum, comme je l’ai expliqué dans un précédent article sur sa différence avec le dossier de presse. C’est la règle de base pour qu’il soit efficace, car le journaliste dispose de très peu de temps pour prendre connaissance de votre information et pour juger si votre sujet l’intéresse (ou plutôt, s’il intéresse ses lecteurs).

Ne cherchez donc surtout pas à tout dire dans le détail, et allez à l’essentiel: limitez-vous à l’information ciblée que vous souhaitez transmettre! Pensez que vous enverrez ce communiqué dans un mail et que vous l’accompagnerez d’un lien vers votre site web avec, éventuellement, votre plaquette en PDF. Si votre information intéresse bien le média que vous visez et si vos supports de votre communication web et papier sont bien faits, le journaliste y trouvera de nombreuses informations complémentaires. Il s’assurera dans le même temps de votre crédibilité et de votre légitimité.

2. Votre support sera simple et pratique

Pour mettre en forme votre information, je vous conseille de faire le communiqué de presse plus simple et le moins fantaisiste possible.

Le format A4 est recommandé car il est facile à imprimer. Rédigez votre texte dans un fichier Word en noir sur fond blanc, dans une police classique (Helvetica, Arial, Times New Roman…) et un corps 12, sans fioriture et mise en page graphique particulière. Encore une fois, le but est d’être clair et facile à lire. Quand votre communiqué sera achevé, nous n’aurez plus qu’à le convertir en PDF.

Votre information doit tenir dans une simple page recto. À la rigueur, si vous ajoutez des illustrations, vous pourrez aller jusqu’à 2 pages recto-verso. Mais c’est le maximum à envisager.

3. Votre texte sera rédigé et structuré

Votre information doit être correctement rédigée. Écrivez des phrases courtes et bannissez les mots inutiles. Dans chaque phrase doit se trouver une information, une vraie.

Surtout, structurez votre texte. Partagez-le en trois parties :

  • votre information principale,
  • vos informations complémentaires,
  • la présentation de votre société/activité.

Chacune des parties doit être la plus courte possible.

4. Vos informations seront hiérarchisées

Votre information principale exprime, en 3 phrases maximum (4 si elles sont vraiment très courtes…), la « good news » que vous transmettez au journaliste.

Vos informations complémentaires servent à étayer l’information principale. Selon la nature de votre message, elles expliquent rapidement un contexte ou un objectif, décrivent un produit, une réalisation, un process, une méthode, expliquent le pourquoi et/ou le comment…

La présentation de votre société ou activité sert à crédibiliser votre information, à montrer que sa source est fiable. En aucun cas, il ne s’agit de votre information principale!

5. Votre ton sera enthousiaste

Le but de vos relations presse est de faire parler de vous dans le bon sens et de donner une belle image de votre entreprise. L’idée est de souligner un atout, une performance, un gain, donc présentez votre information sur un ton positif. Restez toutefois réaliste, tâchez d’être le plus objectif possible et ne tombez pas dans le mensonge: non, votre produit n’est pas le plus beau qui ait jamais existé dans tout l’univers…

6. Votre propos sera illustré

L’illustration étaye votre information et rend votre communiqué attractif. L’ajout de photos est indispensable quand vous avez quelque chose de visuel à montrer: une réalisation, un produit, un lieu… Si votre communiqué ne donne que des chiffres, mettez-les en valeur sous la forme d’un tableau simple, d’un graphique ou, mieux, d’une infographie.

N’oubliez pas que le journaliste a peu de moyens, donc si vous lui fournissez des visuels, il sera très content de pouvoir les utiliser! Cela peut même constituer l’élément qui va le convaincre de traiter votre sujet (même s’il ne vous le dira probablement pas). Et pensez à légender clairement vos illustrations: le journaliste doit comprendre tout de suite ce que vous lui montrez!

7. Votre mise en forme sera aérée

Pour rendre votre texte agréable à lire, une mise en forme s’impose. Mais elle doit être simple et servir uniquement à faciliter la lecture.

Le titre de votre communiqué de presse est d’une importance capitale: écrit en gros et en gras en haut de la page, et de préférence centré, il doit répéter votre information principale sous une forme encore plus courte, sur 2 lignes maximum. Écrivez-le en dernier pour rendre la tâche plus facile.

Afin de mettre en valeur la structure de votre texte, séparez bien vos trois parties en paragraphes distincts, en sautant une à deux lignes. Mettez vos mots clés en gras, surtout dans l’information principale (premier paragraphe). Celui-ci peut même être écrit un peu plus gros que les paragraphes suivants.

En pied de page, faites apparaître vos coordonnées complètes en gros et en gras (surtout votre adresse mail et votre téléphone portable). Et n’oubliez pas de placer votre logo en haut à gauche de la page recto, juste à côté du titre!

Dans mon prochain article, vous découvrirez la règle des « 5 W », indispensable à la rédaction d’une information pour les journalistes!

Lecteur du prochain article
Envoi

Photo : Fotolia

2016-12-30T18:58:17+00:00 30 décembre 2016|Relations médias|

Laisser un commentaire