Pourquoi je travaille en coworking

Accueil/Vie d'entrepreneur/Pourquoi je travaille en coworking

Comme tout entrepreneur, je me suis lancée dans la création de mon entreprise avec un rêve: être mon propre patron, réaliser mon projet professionnel idéal et travailler en toute liberté, où je veux, quand je veux. Mon fantasme à moi était de louer mes propres bureaux, d’avoir ma propre adresse de travail, près de chez moi, et de disposer quand je voulais de cet espace réservé à mes heures de production, de prospection, de gestion et d’accueil de mes clients. Il ne restait qu’à dénicher le local correspondant à mon désir…

Las! Très rapidement, je me suis aperçue que ce rêve n’allait rester… qu’un rêve, du moins pour quelque temps. Les tarifs des bureaux à Paris et dans sa petite couronne sont carrément prohibitifs pour une entreprise unipersonnelle en phase de création, et même de démarrage. Et, frustrée mais réaliste, j’ai dû me rendre à l’évidence: la solution la plus économique revenait à travailler chez moi.

J’ai pu m’acheter un bureau et changer légèrement la configuration de mon salon, en poussant quelques meubles, pour m’installer un bureau bien à moi. Et, je dois dire, le résultat n’est pas désagréable, puisque, habitant à Suresnes, à flanc du Mont Valérien, la vue de mon bureau sur le bois de Boulogne n’est franchement pas déplaisante du tout.

Mais j’avais beau bénéficier d’un espace de travail soigneusement délimité et organisé chez moi, l’envie de travailler dans un « vrai » bureau, à l’écart de mon domicile, restait bien ancrée dans mon esprit. Pourquoi? Tout simplement à cause de l’isolement, ce fameux mot que nous rabâchent tous les formateurs et conseillers des entrepreneurs, et qui correspond au plus grand danger auquel s’exposent les créateurs d’entreprise – surtout ceux qui se lancent en solo dans l’aventure.

Même si vous avez le plus beau bureau du monde, qu’il se trouve dans un atelier au fond de votre jardin ou tout en haut d’une tour, sous-loué par les bons soins d’une entreprise amie, si vous êtes seul, vous courez toujours le risque de vous enfermer dans votre projet et de dépérir par asphyxie, faute d’échanges, de soutiens et de partages avec des gens qui vous entourent et qui vous comprennent.

La solution, je l’ai trouvée grâce au coworking. J’ai eu la chance et le bonheur de voir s’ouvrir à Suresnes, il y a plus d’un an, à une station de tramway de chez moi, l’espace Puzzle Coworking de Thomas Le Marchand et Grégory Desvages.

Le concept est simple: vous partagez un espace de travail en louant un simple poste de travail à l’heure, à la journée, à la semaine, au mois… Et vous disposez de tout ce qu’attend un entrepreneur: un bureau, une prise pour votre ordinateur et votre smartphone, un réseau wifi, deux salles de réunion, une machine à café, un micro-ondes…

Avec en plus, ô miracle, d’autres entrepreneurs autour de vous, qui partagent les mêmes problématiques, la même envie de réussir, les mêmes coups de rush et les mêmes coups de mou. Des gens avec qui échanger, discuter, partager des expériences et même, pourquoi pas, des clients. Des personnes aux compétences complémentaires aux vôtres ou totalement différentes, ce qui vous permet de découvrir d’autres univers et d’autres projets.

Le coworking coûte beaucoup, beaucoup moins cher que la location d’un bureau fixe, et vous êtes libre de choisir la fréquence de vos temps de présence. Chez Puzzle Coworking à Suresnes, l’ambiance est toujours détendue, entre travail, projets collaboratifs, événements et déjeuners entre coworkers. Je vous invite ardemment à découvrir l’espace sur le site web de puzzlecoworking

Entrepreneurs, mais aussi télétravailleurs, étudiants et associations en recherche d’une salle de réunion, vous y êtes les bienvenus!

Dans mon prochain article, j’expliquerai l’importance de la prise de notes à la main.

Lecteur du prochain article

Envoi

Photo : Fotolia

2016-12-27T20:02:40+00:00 4 décembre 2016|Vie d'entrepreneur|

Laisser un commentaire