Les pigistes, vos meilleurs amis journalistes

Accueil/Relations médias/Les pigistes, vos meilleurs amis journalistes

Entrepreneurs, grâce à notre article précédent, vous avez trouvé vos premiers «amis» journalistes. Mais si l’on vous parle de pigistes, de secrétaires de rédaction… Ce n’est que charabia pour vous? Et pourtant, ces journalistes souvent méconnus peuvent être les meilleurs ambassadeurs de votre business. Apprenez leurs rôles et comment les approcher.

Recherchez les pigistes.

Les pigistes sont des journalistes indépendants, qui travaillent en free lance et vendent leurs articles à plusieurs médias. Ils vous sont particulièrement utiles, pour deux raisons :

  • Le plus souvent, ils sont spécialisés dans un domaine et ils ont une expertise que n’ont pas les journalistes généralistes. Ils exercent une veille dans leur univers de prédilection, ce que, souvent, n’ont pas le temps de faire les rédactions, et ils ont un carnet d’adresses fourni dans leur secteur. C’est ce qui leur permet de vendre leurs articles.
  • Ils travaillent pour plusieurs médias. En envoyant vos informations à un pigiste, vous multipliez donc les chances de diffuser votre information: si votre sujet l’intéresse, il tentera de la «vendre» auprès de plusieurs médias. Une excellente rentabilité pour vous!

Seule difficulté : les pigistes sont plus difficiles à trouver, car leurs coordonnées ne figurent pas dans les organigrammes des médias. Excepté, parfois, quand un ours indique les journalistes qui ont «participé» à un numéro: on trouve alors pêle-mêle les noms de rédacteurs et, parfois, de photographes freelance. À vous alors de les «googliser» pour voir auprès de quels autres médias ils collaborent…

Notre conseil: retenez les signatures des articles qui traitent des informations de votre domaine. Certains noms n’apparaissent pas dans les ours? Il y a de fortes chances pour que ces journalistes soient des pigistes. N’hésitez pas à utiliser Google pour en savoir plus.

Un pigiste sérieux a intérêt a utiliser les réseaux sociaux pour se faire connaître. C’est donc, pour vous, le meilleur moyen d’en approcher un, au moins dans un premier temps. Nombreux sont les journalistes qui ont un compte Twitter ou LinkedIn, voire un blog. L’idéal est d’en identifier au moins deux ou trois dans le secteur qui vous intéresse, et de les considérer comme des médias à part entière.

Si vous avez la chance d’établir un contact avec un pigiste efficace, qui travaille régulièrement pour plusieurs de vos médias cibles, réservez-lui un traitement de faveur. En un mot: chouchoutez-le! Envoyez-lui vos informations en priorité en insistant sur le fait que vous lui donnez l’exclusivité: il sera certainement ravi de proposer votre information auprès des différentes rédactions auxquelles il collabore.

Identifiez aussi les secrétaires de rédaction.

Méconnus, les secrétaires de rédaction (dits «SR») sont des journalistes à part entière, et ils peuvent vous être très utiles. Ils sont les chevilles ouvrières des médias en presse écrite.

Leur rôle est de viser les articles rédigés et de les corriger avant leur mise en page. Ils tiennent les plannings et ils sont donc parfaitement au courant, en temps réel, de ce qui va paraître prochainement dans leur média. Ils peuvent ainsi vous renseigner sur la prochaine parution d’un article, d’un dossier, d’un numéro spécial, d’un hors-série…

Ne leur prenez pas trop leur temps au téléphone, car ils sont très occupés. Mais envoyez-leur vos informations quand il s’agit, par exemple, d’un nouveau produit ou service, ou d’un événement, car souvent ils gèrent, voire écrivent eux-mêmes les pages pratiques, les pages agendas.

Ces sont aussi ceux qui vous renseigneront le mieux, au téléphone, quand vous cherchez l’identité d’un journaliste qui s’intéresse à l’actualité de votre domaine, que celui-ci travaille au sein de la rédaction ou bien en-dehors, en tant que pigiste.

N’oubliez pas les assistant(e)s de rédaction.

Ce sont les personnes qui constituent l’accueil des rédactions. Ils ou elles ne sont pas journalistes et ne sauront pas, la plupart du temps, quel journaliste traite quel sujet. En revanche, passez par eux/elles pour demander par téléphone l’adresse mail ou la ligne directe d’un journaliste dont vous connaissez le nom. Et les coordonnées d’un pigiste !

Dans mon prochain article, je vous ferai part d’une nouvelle expérience de communication authentique.

Lecteur du prochain article

Envoi

Photo : Fotolia

2016-12-27T18:25:44+00:00 3 octobre 2016|Relations médias|

Laisser un commentaire